Le prélèvement SEPA : Un moyen de paiement sécurisé

prélèvement SEPA

Publié le : 02 juillet 20225 mins de lecture

Il existe des opérations de paiement assuré et sécurisé. Le prélèvement SEPA en fait partie. Ce type de paiement est notamment ajusté au paiement des abonnements ainsi que des factures récurrents. Pour connaitre la raison de sa capacité d’être sécurisant ; il faut connaitre en quoi il consiste vraiment.

En quoi consiste le prélèvement SEPA ?

Le SEPA est le sigle de Single Euro Payments Area ou l’espace unique de paiement en euros en français. Il est l’ensemble des formules stratégiques ordonnées par les banques dans le cadre du conseil européen des paiements. Le SEPA contient également un code choisi par le législateur européen qui a comme objectif d’installer un marché incomparable sur la totalité de la partie euro. En général, le SEPA a pour but de permettre aux utilisateurs de paiements d’employer leurs moyens de paiement sepa. Ces moyens de paiements sont les cartes bancaires, les prélèvements et les virements. Le paiement doit être réalisé en euros. Dans ce cas, toute entreprise est obligée d’utiliser le SEPA pour les virements, les prélèvements et les cartes. Cette norme facilite et sécurise les transferts d’argent entre divers pays européens. Concernant le mandat de prélèvement sepa, il s’agit d’une permission attribuée à un créancier (administration fiscale) de retirer de l’argent sur votre compte professionnel. N’hésitez pas à avoir plus d’informations sur Slimpay.

Pourquoi choisir le prélèvement SEPA ?

Il est important de choisir le prélèvement sepa surtout pour un entrepreneur, car il offre de nombreux avantages. En effet, il simplifie l’examen des paiements récurrents. Il est conseillé d’installer avec facilité un prélèvement SEPA concernant le paiement d’une facture qui se paye chaque mois. De ce fait, vous échappez à l’obligation de remplir les coordonnées bancaires du créancier. Il suffit de le faire qu’une seule fois. De plus, le prélèvement SEPA aide à payer les créanciers dans le temps. C’est-à-dire qu’il n’oublie jamais la dernière date de paiement. De cette manière, vous pouvez éviter les sanctions de retard. Dans le cas contraire, instaurer un prélèvement SEPA avec des clients vous offre la garantie d’être payé à une date fixe. Il limite donc les risques d’impayés. Il s’étend encore dans plusieurs business. À part le contrôle des paiements, le SEPA est également un procédé de paiement vraiment sécurisé. D’ailleurs, vos transactions professionnelles sont très sécurisées avec le prélèvement SEPA. En Outre, le sepa propose plus de visibilité sur vos sorties et vos rentrées d’argent. Ainsi, il permet de perfectionner l’administration de votre trésorerie.

Comment stopper un prélèvement SEPA ? 

Même si vous acceptez un prélèvement SEPA, cela ne signifie pas que vous devez payer pour l’éternité à cause de cette autorisation. Vous pouvez changer d’opinion et destituer l’autorisation à n’importe quel moment. Vous devez seulement contacter votre créancier et votre banque. Si vous voulez arrêter le prélèvement SEPA que vous avez autorisé au bénéfice d’un créancier, il faut appeler le créancier en parlant votre envie de destituer l’autorisation de prélèvement sepa. De plus, vous devez envoyer prioritairement un courrier par lettre recommandée avec inculpé de réception dans le but de maintenir votre réclamation. Pour des mesures de précaution, vous ne devez pas faire les choses à moitié. C’est-à-dire que vous devez également appeler votre banque afin de lui montrer que vous contrez à ce que de nouveaux prélèvements soient produits en s’appuyant sur le mandat. Si vous évaluez que vous êtes prélevé incorrectement ; il est faisable de contredire le prélèvement SEPA auprès de la banque. Les délais changent suivant la situation. Après la date du débit, vous avez 13 mois dans le cas d’un prélèvement non autorisé. Dans l’éventualité d’un prélèvement autorisé, mais avec une mauvaise somme ; vous avez 8 semaines dès le débit.

Assurer ses animaux de compagnie : dans quel but ?
Comment faire jouer mon contrat d’assurance téléphone portable, tablette, appareils nomades ?

Plan du site