Zoom sur le Livret d’épargne populaire (LEP)

Le livret d’épargne populaire est prévu pour les épargnants aux revenus modestes. Il dispose de nombreux atouts tels que l’absence de prélèvement social et l’exonération d’impôts. Le LEP permet de se constituer une épargne présentant un maximum de garanties. L’État et l’agence bancaire assurent la restitution des fonds investis en assurant la couverture des versements de la valorisation des fonds placés.

Caractéristiques et conditions d’éligibilité du livret d’épargne populaire

L’ouverture du Livret d’épargne populaire inclut un versement initial d’au moins 30 €. En créant le contrat rattaché au livret défiscalisé, l’épargnant peut retirer et verser de l’argent comme bon lui semble. Ces opérations se font sans frais bancaires supplémentaires. Le montant du LEP est plafonné à 7700 €. Son taux est de 1 %. Concernant les intérêts, ils sont reversés tous les ans au 31 décembre dans le compte épargne. Le calcul des intérêts se fait 2 fois par mois (le 1er et le 16).

Le livret d’épargne populaire est soumis à plusieurs conditions. Pour pouvoir en créer, il faudra être domicilié fiscalement France. Une personne ne peut détenir qu’un seul livret tandis qu’un foyer fiscal est limité à 2 LEP. Le conjoint est autorisé à souscrire un second livret à son nom. Autre critère d’éligibilité à respecter : être fiscalement à charge d’un seul foyer. Il faudra également que le souscripteur justifie de revenu fiscal pour l’année N-2. Dans ce cas, le titulaire du livret doit présenter un avis d’imposition sur les 2 dernières années. Pour être éligible, le revenu fiscal de base ne doit pas dépasser un certain plafond.

Comment conserver le livret d’épargne populaire ouvert ?

Si l’épargnant souhaite continuer à bénéficier des avantages du Livret d’épargne populaire, il doit transmettre tous les ans son avis d’imposition. Deux situations peuvent se présenter. Dans le cas où le plafond d’imposition dépasserait le montant d’éligibilité du LEP, l’épargnant aura droit à une année « de grâce ». Cela signifie que le bénéfice du produit sera maintenu. Au cas où le revenu imposable diminuerait l’année suivante à tel point qu’il est inférieur au plafond d’éligibilité, le titulaire pourra conserver son produit d’épargne. Lorsque l’épargnant souhaite changer de banque, le transfert se fait sans perdre les intérêts ou le fonds.

Détail du plafond pour être titulaire d’un livret d’épargne populaire

Le plafond d’éligibilité du livret d’épargne populaire varie selon certains critères dont le nombre de parts du foyer fiscal. Le plafond de revenus augmente progressivement en fonction du quotient familial. Il varie également selon la situation géographique de l’épargnant. En effet, le plafond diffère lorsqu’il habite en métropole, Martinique, Guadeloupe ou Réunion, Guyane, Mayotte. Les Mahorais bénéficient généralement de plafond de revenus éligibles beaucoup plus élevés que les habitants de la métropole.

Assurance vie : Que faut-il savoir sur la clause bénéficiaire ?
En quoi consiste l’investissement socialement responsable ?